Huit nouveaux moteurs pour les B-52H

Posted on 19/03/2018

0


Lire http://psk.blog.24heures.ch/archive/2018/03/16/le-remotorisation-des-b-52-se-precise-865334.html

Extrait

L’USAF a décidé en juin dernier que la TF33, un moteur à réaction produit il y a 60 ans, n’est pas viable au-delà de 2030, en raison de l’âge, de l’obsolescence des pièces et de la réduction des fournisseurs. Pratt & Whitney, Rolls-Royce et GE Aviation sont des enchérisseurs potentiels pour le programme de remplacement du moteur.

L’effort de mettre de nouveaux moteurs sur le bombardier B-52H, et ainsi prolonger sa durée de vie, est le résultat du plan de l’USAF de s’appuyer sur le bombardier pour les décennies à venir.

 

Voir aussi https://www.defensenews.com/air/2017/12/22/air-force-solidifies-options-for-b-52-engine-replacement/

et

https://www.defensenews.com/air/2017/02/06/us-air-force-glides-toward-b-52-engine-replacement-plan/

Extrait

First, USAF wants new — not refurbished — systems and intends to maintain an eight-engine configuration on each B-52, knocking out competitors who have floated a four-engine solution. The engines must be able to be integrated without having to significantly rework the B-52’s wings, although the service expects some design changes to structures such as struts and nacelles may be necessary.

 

En janvier, un B-52H a perdu un réacteur TF33, lire sur

https://www.defensenews.com/smr/nuclear-arsenal/2017/01/06/air-force-secretary-catastrophic-engine-failure-likely-to-blame-for-minot-b-52-mishap/