Syncope en virage serré

Posted on 30/11/2017

0


Voir la vidéo sur http://www.aeronewstv.com/fr/lifestyle/sante-en-avion/4018-cette-journaliste-fait-un-malaise-dans-un-avion-de-chasse.html

extrait

Alors que le vol était sur le point de toucher à sa fin, le pilote a réalisé un dernier virage serré. Soumise à une force de 7,5G la jeune femme assise à l’arrière n’a pas tenu le coup et a fait une syncope (voir la vidéo). Suite à cette mise sous accélération, le volume sanguin est en effet tiré vers les jambes et le cerveau n’est plus oxygéné. Selon Sébastien Bisconte, médecin chef du centre d’expertise médicale du personnel navigant de Bordeaux (CEMPN) que nous avons contacté, « cette perte de connaissance n’a pas de conséquence sur la santé en raison de sa brièveté. » En effet, dès que l’accélération se termine, le cerveau est de nouveau irrigué et l’on reprend spontanément connaissance. Ce type d’évanouissement très impressionnant ne dure donc généralement que quelques secondes. Ici, moins de dix secondes.

Selon la courbe de Stoll qui présente la tolérance aux accélérations, sans un entraînement spécifique le commun des mortels ne tient pas plus de quatre secondes à une accélération de 7G.

Posted in: Sécurité