Une fusée à ergols liquides à la fin du XIX ième siècle

Posted on 09/12/2018

0


Lire aussi

https://fr.wikipedia.org/wiki/Pedro_Paulet

extrait

 … Il suit les cours de chimie du professeur Marcellin Berthelot, et acquiert la conviction que le carburant liquide serait la meilleure solution pour accroître les performances des fusées, surtout s’agissant de la possibilité de fonctionnement long.

Paulet met en pratique cette idée et teste à Paris, en 1897, un moteur-fusée. Il en dépose le brevet. Il peut donc être légitimement considéré comme l’inventeur de ce mode de propulsion. Les ergols (essence et acide nitrique) sont introduits sous pression dans le moteur, dont la chambre de combustion et la tuyère sont taillées dans un seul bloc. La poussée, mesurée par un dynamomètre, atteint un kilonewton2.

Si son nom est peu connu du grand public, Pedro Paulet est reconnu dans le petit monde de l’astronautique comme un ingénieur de tout premier plan, ainsi Wernher von Braun dans Histoire de lafuséologie et des voyages spatiaux lui rend hommage. Au Pérou, il est considéré comme l’une des plus grandes personnalités de l’histoire du pays et l’anniversaire de sa naissance, le 2 juillet, est la journée nationale de l’aéronautique et de l’espace.

Lire aussi https://fr.wikipedia.org/wiki/Pedro_Paulet 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Pedro_Paulet