Hypoxie, EPO et prix Nobel de médecine

Posted on 13/10/2019

1


Sur le prix Nobel

Le Monde, extrait

La régulation de l’oxygénation cellulaire primée par le Nobel de médecine

Par Sandrine Cabut

Deux Américains et un Britannique ont été distingués par le jury suédois pour leurs travaux sur la façon dont les cellules s’adaptent à la disponibilité de l’oxygène.

Le prix Nobel de physiologie et de médecine 2019, qui inaugure la saison des Nobel, a été décerné, lundi 7 octobre, conjointement à deux Américains, Gregg Semenza et William Kaelin, nés respectivement en 1956 et 1957, et à un Britannique, Sir Peter Ratcliffe, né en 1954. Les travaux de ces trois chercheurs, dont les publications leur valent d’être distingués aujourd’hui, datent des années 1990-2000. Ceux-ci ont permis de comprendre comment l’organisme s’adapte aux variations de la disponibilité en oxygène, et en particulier à l’hypoxie, la baisse de sa concentration dans le sang.

« Leurs découvertes ont révélé le mécanisme de l’un des processus d’adaptation les plus essentiels de la vie, estime le comité Nobel. Ils ont jeté les bases de notre compréhension de la façon dont les niveaux d’oxygène affectent le métabolisme cellulaire et les fonctions physiologiques. » Les travaux de ces pionniers ont également ouvert la voie à de nouvelles stratégies prometteuses pour lutter contre les anémies, les cancers et bien d’autres maladies, souligne le comité Nobel
.

Bref si vous n’avez pas d’oxygène pour voler à plus de 10 000 pieds, faîtes-vous des piqûres d’EPO ?

Mais ne pas en abuser: https://www.futura-sciences.com/sante/questions-reponses/sport-epo-elle-dangereuse-sportif-1350/

Lire aussi: https://www.ergysport.com/articles/activite-sportive-montagne/

Posted in: Sécurité