Les drones sans pilote exigent de très nombreux pilotes.

Posted on 22/11/2010 by

0


Paradoxe ? Peut-être pas. Les UCAS, UCAV – ( Unmanned Aerial Vehicle (UAV) c’est-à-dire véhicule ou systèmes sans pilote –  exigent en fait un pilote et un ou plusieurs opérateurs au sol, tout au moins pour la version « Combat » (le C de UCAV) utilisée par lesaméricains, les britanniques… Qui plus est, ces engins restent très longtemps en vol en moyenne plus de 10 heures par mission. Sachant que les équipes doivent se relayer tous les 4 heures pour conserver toute leur attention au pilotage et à l’observation, cela représente beaucoup de monde. En outre si les opérateurs sont basés quelque part aux USA pour le vol en croisière et agissent par communication satellitaire, les drones d’observation et de combat sont télé-pilotés localement en Afghanistan ou ailleurs pour le décollage et l’atterrissage. En effet les réactions très rapides exigées lors de ces phases du vol nécessitent une liaison plus rapide que le transit des ondes via satellite. L’armée américaine s’interroge comment faire face à ces besoins de personnel.

Voir ci-après quelques informations sur ce sujet (en anglais)

Le drone d’observation et de combat Reaper

The General Atomics MQ-9 Reaper (originally the Predator B) is an Unmanned Aerial Vehicle (UAV) developed by General Atomics Aeronautical Systems (GA-ASI) for use by the United States Air Force, the United States Navy, the Royal Air Force, and the Italian Air Force. The MQ-9 and other UAVs are referred to as Remotely Piloted Vehicles/Aircraft (RPV/RPA) by the U.S. Air Force to indicate their human ground controllers.[3][4] The MQ-9 is the first hunter-killer UAV designed for long-endurance, high-altitude surveillance.[3]

The MQ-9 is a larger and more capable aircraft than the earlier MQ-1 Predator, although it can be controlled by the same ground systems used to control MQ-1s. The Reaper has a 950-shaft-horsepower (712 kW) turboprop engine, far more powerful than the Predator’s 115 hp (86 kW) piston engine. The increase in power allows the Reaper to carry 15 times more ordnance and cruise at three times the speed of the MQ1.[3] Although the MQ-9 can fly pre-programmed routes autonomously, the aircraft is always monitored or controlled by aircrew in the Ground Control Station (GCS) and weapons employment is always commanded by the pilot. (Wikipedia en anglais)

Voir les performances: Autonomie de 14 à 28 heures si armement  ou pas. Altitude d’opération: 7500 mètres (25000 pieds).

Le Predator, son prédécesseur dispose d’un moteur Rotax 914, 115 hp

La série des Predator a enregistré plus d’un million d’heures de vol selon Janes (en 80000 missions soit plus de dix heures par mission en moyenne)

How the Predator UAV Works / Comment fonctionne un Predator ? voir http://science.howstuffworks.com/predator.htm/

Le rôle des drones dans les armées (Rapport d’information n° 215 (2005-2006) de M. Philippe NOGRIX et Mme Maryse BERGÉ-LAVIGNE, fait au nom de la commission des affaires étrangères, déposé le 22 février 2006 )

Décollage et atterrissage automatique: une source d’économie importante pour la mise en oeuvre des drones.

UAV Auto Take-off and Landing Could Save Serious Money

UCAV Reaper alias Predator B

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

UCAV Predator A

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Poste de pilotage du pilote et de l'opérateur

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Système de communication via satellite pour vol de croisière

Posted in: Actualités