Le nouveau plan de vol applicable le 15 novembre 2012

Sources :
http://www.pilotesmag.com/Pilotermag/Le_Blog/Entrees/2012/9/24_LE_NOUVEAU_PLAN_DE_VOL.html
www.pilotermag.com
Le 15 novembre prochain, l’ancien plan de vol laissera place au… nouveau plan de vol.
Ce dernier changera au niveau du contenu et du format du formulaire après l’approbation de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) à cette évolution. A 0h00 UTC le 15 novembre 2012, ces changements seront donc appliqués au niveau mondial même si certains Etats peuvent dès à présent autoriser le dépôt du nouveau plan de vol… L’ancien modèle ne sera plus reconnu après cette date, les dépôts de plan de vol à l’ancienne étant alors «systématiquement rejetés».
Pour les VFR, la France n’acceptera pas le dépôt d’un plan de vol avec un préavis supérieur à 24h00 avant l’heure estimée de départ du poste de stationnement. Impossible donc de déposer un plan de vol une semaine auparavant…
En pratique, les codes peuvent changer notamment pour indiquer l’équipement de bord (transpondeur A, C, S…) avec ainsi A pour le mode A et C pour le mode C mais pour le mode S, il y aura E (mode S avec possibilité de transmission de l’identification de l’aéronef, de l’altitude-pression et de squitters longs/ADS-B), H (pour le mode S, avec possibilité de transmission de l’identification de l’aéronef et de l’altitude-pression et possibilité de surveillance enrichie), I (pour le mode S avec possibilité de transmission de l’identification de l’aéronef mais non de l’altitude-pression), L (pour le mode S avec possibilité de transmission de l’identification de l’aéronef, de l’altitude-pression et de squitters longs/ADS-B et possibilité de surveillance enrichie), P (pour le mode S avec possibilité de transmission de l’altitude-pression mais non de l’identification de l’aéronef), S (pour mode S avec possibilité de transmission de l’altitude-pression et de l’identification de l’aéronef), et X (pour le mode S sans possibilité de transmission ni de l’identification de l’aéronef ni de l’altitude-pression). Vous avez suivi ? De quoi faire le régal de ceux qui préparent les questions aux examens théoriques et n’ont rien compris aux connaissances utiles d’un pilote, avec des réponses à apprendre par coeur alors qu’il suffit d’avoir un récapitulatif écrit pour être réellement opérationnel sans avoir à mémoriser des données inutiles…
Pour l’aérodrome de départ, il faudra donner classiquement son indicatif en 4 lettres et ensuite, «sans espace, l’heure estimée de départ du poste de stationnement (EOBT) pour un plan de vol déposé avant le départ».
En case 18, en mettant HEAD, vous bénéficierez d’un statut «Chef d’Etat» sans la moindre garantie de la revue Piloter si un service d’ordre spécial vous attend à l’arrivée !
En COM/ il faudra insérer EXM833 si l’aéronef est excepté d’emport d’une équipement espacé 8,33 MHz. Pour les pointes de report, il sera possible de donner un point donné avec un relèvement par rapport à un point significatif le plus proche, en 3 chiffres pour les degrés magnétiques puis 3 chiffres donnant la distance en miles marins.
Les 11 pages de l’AIC France A17/12, en date du 16 août dernier, donnent toutes les précisions sur les modifications apportées au formulaire et à la façon de le remplir, avec sans doute quelques rejets de plans de vol par le «système» à la mise en place de la nouvelle donne…

www.sia.aviation-civile.gouv.fr/dossier/aicfrancea/AIC_A_2012_17_FR.pdf
Vous l’avez lu sur www.pilotermag.com

Laisser un commentaire