Airbus, les intermédiaires commerciaux et la justice

Posted on 06/02/2020 by

0


Extrait de

Le Monde du 2020-02-03

Chloé Aeberhardt et Marie-Béatrice Baudet Le Monde du 03-02-2020

La justice valide les accords évitant à l’avionneur des poursuites pour corruption. Il devra verser 3,6 milliards d’euros

Coordonnant leurs actions, les parquets français, britannique et américain ont en effet élaboré ensemble les termes des trois accords à faire approuver par la justice de leurs pays respectifs. Airbus doit ainsi s’acquitter de 983 millions d’euros au Royaume-Uni et de 530 millions d’euros aux Etats-Unis. Au total, avec Paris, l’avionneur écope d’une amende de 3,6 milliards d’euros, un peu plus que le montant de ses bénéfices réalisés en 2018. Un scénario validé par les trois juges.

Quelques minutes plus tôt, le juge avait égrené en une longue litanie la liste des quinze pays (Emirats arabes unis, Chine, Népal, Russie, Brésil, Koweït, Corée du Sud, Colombie…), où Airbus avait versé des pots-de-vin à des intermédiaires ou à des officiels afin de convaincre plusieurs compagnies aériennes – Air Arabia, Korean Air, Nepal Airlines, notamment –, de choisir ses avions plutôt que ceux de son rival américain Boeing.

Lire aussi un billet suisse sur le sujet

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2020/02/03/airbus-a-l-amende-pour-corruption%C2%A0-868583.html