FFPLUM : Le second régime est un passage obligé

Posted on 14/02/2020 by

0


Source : FFPLUM lettre de février

Extraits

Le second régime de vol :

Le second régime de vol, justement réputé dangereux, est un passage obligé lors du décollage et de l’atterrissage. L’on passe inévitablement par ce régime de vol où le risque de perte de contrôle de l’aéronef est considérable pour cause d’une trop forte incidence du profil, d’une action brutale ou une aérologie incertaine :

  • Un cabré prématuré pour arracher la machine d’un terrain en herbe collant
  • Pas de palier d’accélération
  • Une régression de vitesse en courte finale
  • Une assiette trop cabrée avant le contact de la piste

La phase de décollage, la montée, la finale et l’atterrissage sont exécutés au second régime sans présenter de danger si :

  • On évalue préalablement ses connaissances du vol lent aux fortes incidences.
  • On se fait un schéma mental de prise de décision avant le décollage, hauteur, vitesse, virage.
  • On reste concentré pour une meilleure conscience de la situation.
  • On raccourcit la zone critique du second régime au maximum.
  • On adopte un pilotage souple.
  • On atteint, dans l’effet de sol, une vitesse supérieure à celle du contrôle en roulis.
  • On a une bonne connaissance de l’appareil utilisé.
Tagged: