Ravitailleurs en vol

Posted on 16/11/2017

0


Lire sur http://www.defens-aero.com/2017/11/armee-air-souhaite-commander-ravitailleurs-a330-mrtt.html

 

Extrait

Aujourd’hui, l’âge excessif de la flotte C-135 – plus de 50 ans – expose nos capacités à un risque trop important», d’autant plus qu’il s’agit ici d’une capacité indispensable au fonctionnement de la dissuasion nucléaire, qui émane des Forces Aériennes Stratégiques. «Nous arrivons en limite de ce que nous pouvons faire», alerte le général.

Il explique également que «la charge de maintenance de nos vieux C-135 a doublé ces dix dernières années, passant de 20 heures à 40 heures de maintenance par heure de vol réalisée

Sur les « tankers » lire aussi : https://lf5422.com/?s=tanker

et le « ravitaillement » : https://lf5422.com/?s=ravitaillement

 

La fiche Wikipedia en anglais sur le « aerial refuelling » : https://en.wikipedia.org/wiki/Aerial_refueling

Et sur son futur

https://foxtrotalpha.jalopnik.com/the-future-of-aerial-refueling-includes-stabilized-drog-1673992575

 

 

Quelques rappels (source Air International de novembre 2017)

L’USAF dispose de 342 KC-135R et 54 KC-135T ainsi que de 59 KC10A

Le 135 peut livrer 46 tonnes de kérosène et le KC-10A une centaine à quelques 3500 km de sa base.

 

Le système « boom » (transfert de 2 800 à 3 600 Kg de kérosène par minute)

Le système « probe-and-drogue » (transfert de 1 500 à 2 000 Kg par minute)

Des images dans la variante « buddy »

Des incidents

 

Ravitaillement par un tanker Il-76

 

Quelques aspects moins connus